mardi 26 juillet 2011

Coup de coeur: Merci

Merci est devenue une adresse incontournable à Paris. Un concept de boutique unique et original qui suscite la curiosité. A l'origine, une idée, celle des fondateurs Marie-France et Bernard Cohen, celle d'employer leur talent et leur savoir-faire pour créer une affaire commerciale performante dont le but est de générer des fonds solidaires de façon pérenne sans faire appel à des dons ou à la charité. Les fondateurs en étant bénévoles et reversant les profits pour venir en aide aux enfants pauvres du Madagascar.

Mais la différentiation ne s'arrête pas là. Merci c'est surtout un concept marketing fort, moderne, inscrit dans l'air du temps. Un lieu destination, où l'on se rend en famille et régulièrement, un emplacement un peu excentré de la zone commerçante du Marais mais qui transforme le quartier Beaumarchais et attire nombre de commerces satellites.



La boutique est un lieu d'exception ouvert, lumineux de 1500m2 où les espaces communiquent tous entre eux. On y trouve une sélection pointue d'objets de grande valeur, et d'objets de la vie quotidienne. Du meuble, de la mode, du linge, de la papeterie, des bijoux, des bouquins, du parfum, des soins beauté, mais également des espaces de restauration et même un potager. Un lieu conçu comme une maison de famille, et destiné au plus grand nombre.








Pas une gallerie ou un showroom du design, ou une boutique flagship, mais un espace convivial où les clients testent, touchent, mangent, où les enfants jouent, et les adolescents se prélassent sur les canapés douillets. Contrairement à une boutique de décoration (Armani Casa, Ralph Lauren Home par exemple) , il n'y a pas chez Merci de représentation d'une marque, d'un style clair, mais un mélange d'objets d'origines diverses qui se rencontrent.

La conception de ce lieu diffère des boutiques classiques, il s'inspire de la façon dont les gens vivent, d'une maison européenne, faite de mélanges, de neuf et de vieux, d'objets à forte valeur et d'objets ordinaires, de meubles hérités, de meubles de production, pour un résultat riche, hétéroclite qui a une histoire.
Merci n'impose pas un style, il inspire des idées, ose des mélanges, détourne des objets, le but n'étant pas de reproduire un style mais d'inspirer et de surprendre. Il y a bien sûr un style "Merci" né des choix esthétiques de ses fondateurs et acheteurs mais celui-ci est ouvert et diversifié.

Pour cela un fil directeur fort, celui de proposer des objets d'usage, bien faits, bien conçus et non pas des signatures, ou du design performance, ou de la simple décoration. Ceci sur 3 niveaux de prix (économique, raisonnable et à prix élevé - avec une majorité de ce dernier!). On y trouve de l'ancien (meubles vintage et objets chinés par Jean-Luc Colonna et Daniel Rozensztroch), du contemporain (le coeur du business) et des produits de demain (nouvelles créations d'avant-garde qui apportent une avancée en terme d'utilité ou de matériaux).
Merci n'est pas une brocante non plus, la sélection des objets est déjà faite, et le client ne se trouve pas confronté à un choix trop large de chaque chose (chaises, tabourets, vaisselle, parfums...).

Comment expliquer le succès de Merci ?

Tout d'abord l'esthétisme de l'ensemble. Une cohérence dans l'offre grâce à une identité graphique forte, à une palette de couleurs neutre, des motifs peu présents, afin de pouvoir juxtaposer et tout déplacer dans la boutique de façon quasi quotidienne. Car c'est la nouveauté et l'effet de surprise qui font revenir les clients.Tous les jours les pièces uniques, les objets vintage sont vendus, et aussitôt remplacés, les espaces se transforment au rythme des séries limitées. De plus des scénographies temporaires ou des expositions animent la boutique. Cet été 2011 des pirogues sénégalaises sont présentées afin de mettre en valeur des meubles issus du recyclage africain, dans la tendance upcycling (utiliser des matériaux récupérés et les transformer en nouveaux produits) si chère à Merci. On se rappelle aussi des mises en scène Liberty, Aigle, des pièces de vaisselle imparfaites ou des soies Montero.
En somme, un concept retail unique à Paris, qui peut rappeler l'originalité d'un Vinçon à Barcelone ou d'un Anthropologie aux Etats-Unis et qui ouvre la voie vers un marketing retail plus personnalisé et une expérience shopping plus surprenante.







Photos My Favorite Things

Merci is a must-see Parisian concept store. A bright lifestyle concept that sticks to the current consuming trends. Created by the former owners of French kids top brand Bonpoint, Marie France and Bernard Cohen,  their profit margin goes to a charity association helping kids in Madagascar. 
The Marais shop is an exceptional massive 1500 square-meter open, bright space where you can find clothing, vintage and design furniture, home goods, linen sheets, jewellery, books, perfume, stationary but also a healthy bio restaurant, a café and even a kitchen garden. An aesthetic delight for design lovers.
A place designed as a home and not as a regular shop and targeting all kinds of people with different price ranges. It doesn't feel like a design showroom or a flagship store, but as a friendly and inviting home where people and invited to touch and try and children can play around. There is no representation of a brand nor a specific style but a mix of items and stories. Like a typical European home, the store is made up of an eclectic mix of vintage items, contemporary luxury design pieces, ordinary goods, all beautifully displayed together. 
It is not about the designer, or the brand, but about the usage of the item and its aesthetics. 
So why it is so successful?
First because it is a beautiful and inspirational place. Thanks to a neutral color palette and few patterns, Merci succeeds to give consistency to the whole offer and a strong visual identity. Fun and creative store displays and events liven up the store regularly, which makes it surprising and stand apart from any other design or fashion store. 
In brief, a feel-good and fresh place to shop for a more selective customer. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget